Inspirations d’humeur responsable

Laëtitia Ventura, fondatrice de Mono Editions


La galeriste a créé en mars dernier sa maison d'édition qui produit des meubles durables et éco-responsables.

Laëtitia Ventura est élégante. Pantalon ajusté, chemise à col montant et mocassins, la trentenaire parle d’une voix douce et posée. Elle habite le quartier branché du IXe arrondissement de Paris. Lumineux et épuré, on ne se lasse pas de regarder chaque détail de son appartement/show-room.  Banc, table et bureau « Liège » de William Ventura, son mari. Lampe, guéridon et fauteuil  « Papierre » du duo Gramme (Romain Freychet et Antoine Prax), constituent les deux premières collections de Mono Éditions.

Cette férue d’art contemporain et de design, qui a travaillé pour la galeriste Nathalie Obadia et la galerie Kreo, résume en trois mots les piliers de la marque : un architecte, un matériau, une collection. La jeune femme est réfléchie et tout ce qu’elle dit fait sens. Elle a fait appel à des architectes pour que les meubles s’adaptent à tous les intérieurs et espaces. Et qu’ils soient conçus à partir d’un seul matériau pour limiter la chaine de production artisanale et européenne. Un projet a vocation durable et responsable donc mais pour Laëtitia Ventura  « un prérequis en 2022, plutôt qu’une envie de surfer sur une mode avec un discours près conçu…». 

Laëtitia Ventura sait ce qu’elle veut. Mais aussi ce qu’elle ne veut pas, une « marque d’hyper choix avec des cahiers de tendances à suivre et sans une véritable ligne éditoriale ». D’ailleurs, elle ne travaille que sur commande. Ce qui a le mérite d’éviter le stock et le gâchis. Quand on lui parle de gaspillage justement, elle nous répond qu’elle avait dans l’idée de créer des objets de décoration avec  les chutes de matériaux comme des bougeoirs mais Mono Éditions produit  à zéro déchet pour le moment.  

Nous voilà plus que séduit.

 

laetitia Ventura
Bureau de la collection " liège"
laetitia Ventura
Banc de la collection " liège"
laetitia Ventura
Table basse de la collection "papierre"
laetitia Ventura
Guéridon de la collection "papierre"

LAËTITIA VENTURA
Fondatrice de Mono Editions 
Une collection, un architecte, un matériau
Parcours: école d’art, galeriste  

@Mono Editions

Mots : Jessica Bros 

Photos: @alizeebauerpro

Partager :

Laetitia ventura
laetitia Ventura
Les meubles de Mono Editions sont pour certains modulables, trois en un et à composer selon ses envies. 
laetitia Ventura
Table de la collection " liège"
laetitia Ventura
Fauteuil de la collection "papierre"
laetitia Ventura
Lampe de la collection "papierre"

Laëtitia Ventura, fondatrice de Mono Editions


La galeriste a créé en mars dernier sa maison d'édition qui produit des meubles durables et éco-responsables.

Laetitia ventura

Laëtitia Ventura est élégante. Pantalon ajusté, chemise à col montant et mocassins, la trentenaire parle d’une voix douce et posée. Elle habite le quartier branché du IXe arrondissement de Paris. Lumineux et épuré, on ne se lasse pas de regarder chaque détail de son appartement/show-room.  Banc, table et bureau « Liège » de William Ventura, son mari. Lampe, guéridon et fauteuil  « Papierre » du duo Gramme (Romain Freychet et Antoine Prax), constituent les deux premières collections de Mono Éditions.

Cette férue d’art contemporain et de design, qui a travaillé pour la galeriste Nathalie Obadia et la galerie Kreo, résume en trois mots les piliers de la marque : un architecte, un matériau, une collection. La jeune femme est réfléchie et tout ce qu’elle dit fait sens. Elle a fait appel à des architectes pour que les meubles s’adaptent à tous les intérieurs et espaces. Et qu’ils soient conçus à partir d’un seul matériau pour limiter la chaine de production artisanale et européenne. Un projet a vocation durable et responsable donc mais pour Laëtitia Ventura  « un prérequis en 2022, plutôt qu’une envie de surfer sur une mode avec un discours près conçu…». 

Laëtitia Ventura sait ce qu’elle veut. Mais aussi ce qu’elle ne veut pas, une « marque d’hyper choix avec des cahiers de tendances à suivre et sans une véritable ligne éditoriale ». D’ailleurs, elle ne travaille que sur commande. Ce qui a le mérite d’éviter le stock et le gâchis. Quand on lui parle de gaspillage justement, elle nous répond qu’elle avait dans l’idée de créer des objets de décoration avec  les chutes de matériaux comme des bougeoirs mais Mono Éditions produit  à zéro déchet pour le moment.  

Nous voilà plus que séduit.

laetitia Ventura
Bureau de la collection " liège"
laetitia Ventura
Table de la collection " liège"
laetitia Ventura
Banc de la collection " liège"
laetitia Ventura
Lampe de la collection "papierre"
laetitia Ventura
Les meubles de Mono Editions sont pour certains modulables, trois en un et à composer selon ses envies. 
laetitia Ventura
Fauteuil de la collection "papierre"
laetitia Ventura
Table basse de la collection "papierre"
laetitia Ventura
Guéridon de la collection "papierre"

LAËTITIA VENTURA
Fondatrice de Mono Editions 
Une collection, un architecte, un matériau
Parcours: école d’art, galeriste  

@Mono Editions

Mots : Jessica Bros 

Photos: @alizeebauerpro

Partager :

Retour haut de page