Inspirations d’humeur responsable

Chloé Chrillesen, ses adresses responsables

Conversation avec la fondatrice des carnets d’adresses engagées "Slowing out", qui proposent des bons plans responsables pour découvrir une ville comme si vous y habitiez.

Quelques mots sur votre parcours ?

Après un passage en école de commerce, j’ai vécu en Jamaïque où je travaillais en finance dans une entreprise de construction. J’ai démissionné pour m’installer à Copenhague avec mon mari qui est danois. Nous avons ensuite voyagé pendant six mois en voiture de Paris à Cape Town. Aujourd’hui nous vivons en Angleterre, à la campagne avec nos trois enfants. L’occasion parfaite pour me mettre à mon compte et créer l’entreprise de mes rêves.

Votre déclic vert ?

Plus qu’un déclic, je dirais plutôt que ça a été un cheminement. Mon mari m’a sensibilisé sur le sujet dès le début de notre relation. Il a toujours été plus écolo que moi, il faut dire qu’au Danemark ils ont un peu d’avance. Dans notre quotidien, on fait de notre mieux sans trop se prendre la tête. Et puis avoir des enfants pousse également à une certaine exemplarité et à la transmission de gestes responsables.

D'où vient l'idée de ce guide engagé?

Après avoir compilé un premier guide sur Copenhague pour mes amis qui me demandaient mes bonnes adresses j’ai décidé de décliner le concept en m’adressant à des femmes locales qui partagent mes valeurs écologiques. J’ai ainsi créé le guide de voyage de mes rêves : beau, minimaliste et engagé. Ces carnets d’adresses sont pensés aussi bien pour les locaux que pour les voyageurs qui souhaitent limiter leur impact sur la planète en vivant des expériences plus riches et authentiques.

Comment choisissiez-vous les adresses ?

Il n’y a pas de critères de sélection précis, il s’agit juste de valoriser les initiatives positives, petites ou grandes, de ceux qui s’engagent dans une démarche plus responsable : restaurants, cafés, bars, boutiques… D’ailleurs, ce n’est pas moi qui choisis les adresses mais les femmes locales avec qui je collabore pour chaque guide. Elles ont développé chacune à leur manière une activité en phase avec leurs convictions personnelles et connaissent donc ces enseignes qui partagent leurs valeurs.

Pouvez-vous nous confier quelques « slow » adresses ?

CHLOÉ : Les Résistants à Paris pour leur cuisine engagée, dans le sud de la France à Marseille la Brulerie Moka pour son café, le concept-store Phloeme à Montpellier pour sa sélection pointue de produits responsables et pour s’évader la Tiny House sur les terres de producteurs locaux à St Emilion près de Bordeaux.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Pinterest pour les voyages, Instagram pour découvrir de belles initiatives, des podcasts comme Basilic pour l’écologie et enfin mes enfants pour me rappeler de ralentir et vivre l’instant présent.

De quelle manière sensibilisez-vous votre entourage à l’écologie ?

Autour de moi, tout le monde est déjà conscient des enjeux actuels, que ce soit pour l’alimentation, la consommation, la réduction de plastique etc. Mais peut-être moins concernant les voyages et les sorties. Donc Slowing Out est devenu un bon prétexte pour parler de voyage responsable autour de moi.

Êtes-vous engagée ailleurs ?

L’entraide et la sororité sont des choses importantes pour moi. C’est ainsi que j’ai pu développer mes guides. J’aimerais beaucoup faire du bénévolat pour des incubateurs féminins mais malheureusement en ce moment, entre ma vie de maman et d’entrepreneure, je n’ai pas le temps de m’investir ailleurs. Alors je fais parfois du troc de compétences. Je donne des conseils en finance en échange de conseils en communication par exemple. J’adore cette façon de voir les choses, se détacher d’une transaction financière pour s’entraider mutuellement.

CHLOE  CHRILLESEN

35 ans
Parcours : école de commerce 
Profession : éco voyageuse 
Humeur du jour : en vadrouille 

slowingout.com

Propos recueillis par Jessica Bros
Photographies : Alizée Bauer

Partager :

Chloé chrisllesen

à lire aussi

Retour haut de page