Inspirations d’humeur responsable

Anne-Sophie Baillet, du « rock and folk » dans les vestiaires

Avec sa marque Fish club, la créatrice propose des pièces en édition limitée issues de stocks dormants ou chinés dans un univers rock, régressif et joyeux.

Boucles d’or, yeux bleus, bouche rouge. Anne-Sophie Baillet a l’élégance d’un personnage de conte pour enfants. Elle nous ouvre la porte de son show-room parisien où la lumière du début d’après-midi met en évidence son goût pour la couleur, le pop et les objets vintage.

Anne-Sophie Baillet a grandi à Nancy. Entourée d’une maman journaliste de mode et d’un papa entrepreneur dans le BTP, « c’est de là que vient mon amour pour les talons aiguilles et le bleu de travail ». Elle entame des études de mode à Paris, puis travaille dans plusieurs maisons de luxe avant de bifurquer dans l’évènementiel où elle devient l’acolyte de l’homme d’affaire Laurent de Gourcuff. Après la naissance de sa fille, il y a 8 ans, elle fonde la marque de bijoux Atelier Paulin.

Au printemps dernier, elle quitte l’aventure pour lancer Fish Club avec son ami Olivier Lisfranc et « l’envie de proposer des créations comme un art de vivre ». Son idée ? Imaginer le vestiaire parfait : des chemises « chargées en couleur », des bleus de travail vintage, des bracelets en perle de bois…Demain peut-être des sacs, du vin nature, de la déco ? 

L’entrepreneuse aux idées mitraillettes n’a qu’un seul mot d’ordre : l’artisanat. « Écœurée » par la fast-fashion, la créatrice a joué pour Fish club les cartes de la transparence et de la durabilité. Elle connait ses couturiers « de belles histoires d’amitiés et de savoir-faire » et choisit des tissus issus de stocks dormants ou de chutes pour confectionner ses chemises, des pièces uniques ou en éditions limitées et numérotées « un faible volume, permet de travailler avec des ateliers familiaux, de contrôler son sourcing et d’avoir une traçabilité de la production jusqu’aux clients ». Pour les « workwear » le fameux bleu de travail qu’elle affectionne tant, ils sont chinés puis « pimpés » par une brodeuse.

Fish club réussit le pari de la « taille parfaite », des coupes assez larges « qu’il faut s’approprier » des vêtements casual, faciles à porter, intemporels et qui vont à toutes les morphologies. 

Anne-Sophie Baillet est de celles qui ont la bonne humeur contagieuse… Alors on repart du show-room en ayant fait le plein de « good vibes, good mood ». 

Fish club
Fish club
Collier Love me tender
Fish club
Collier ras de cou en perles de bois, élastique et scoubidous fluos Perles de 1cm.
Fish club

ANNE-SOPHIE BAILLET – FISH CLUB

Créatrice de mode 
Chaque mois, des pièces uniques ou créées en édition limitée par des artisans passionnés. 
Parcours: Esmod 

Fish club 

Mots : Jessica Bros

Photos: Alizée Bauer 

Partager :

Anne-Sophie Baillet
Fish club
Des chemises façonnées avec les stocks dormants et les chutes de tissus
Fish club
Des T-shirts issus d’invendus de concerts des plus grands groupes de rock
Fish club
Des chemises et des vêtements de travail
Fish club
Veste de travail chinée en France.
Fish club
Exit les petites et grandes tailles. Optez pour la vôtre, elle est parfaite
Fish club
Bracelets POP

Anne-Sophie Baillet, du « rock and folk » dans les vestiaires

Avec sa marque Fish club, la créatrice propose des pièces en édition limitée issues de stocks dormants ou chinés dans un univers rock, régressif et joyeux.

Anne-Sophie Baillet

Boucles d’or, yeux bleus, bouche rouge. Anne-Sophie Baillet a l’élégance d’un personnage de conte pour enfants. Elle nous ouvre la porte de son show-room parisien où la lumière du début d’après-midi met en évidence son goût pour la couleur, le pop et les objets vintage.

Anne-Sophie Baillet a grandi à Nancy. Entourée d’une maman journaliste de mode et d’un papa entrepreneur dans le BTP « c’est de là que vient mon amour pour les talons aiguilles et le bleu de travail ». Elle entame des études de mode à Paris, puis travaille dans plusieurs maisons de luxe avant de bifurquer dans l’évènementiel où elle devient l’acolyte de l’homme d’affaire Laurent de Gourcuff. Après la naissance de sa fille, il y a 8 ans, elle fonde la marque de bijoux Atelier Paulin.

Au printemps dernier, elle quitte l’aventure pour lancer Fish Club avec son ami Olivier Lisfranc et « l’envie de proposer des créations comme un art de vivre ». Son idée ? Imaginer le vestiaire parfait : des chemises « chargées en couleur », des bleus de travail vintage, des bracelets en perle de bois…Demain peut-être des sacs, du vin nature, de la déco ? 

L’entrepreneuse aux idées mitraillettes n’a qu’un seul mot d’ordre : l’artisanat. « Écœurée » par la fast-fashion, la créatrice a joué pour Fish club les cartes de la transparence et de la durabilité. Elle connait ses couturiers « de belles histoires d’amitiés et de savoir-faire » et choisit des tissus issus de stocks dormants ou de chutes pour confectionner ses chemises, des pièces uniques ou en éditions limitées et numérotées « un faible volume, permet de travailler avec des ateliers familiaux, de contrôler son sourcing et d’avoir une traçabilité de la production jusqu’aux clients ». Pour les « workwear » le fameux bleu de travail qu’elle affectionne tant, ils sont chinés puis « pimpés » par une brodeuse.

Fish club réussit le pari de la « taille parfaite », des coupes assez larges « qu’il faut s’approprier » des vêtements casual, facile à porter, intemporels et qui vont à toutes les morphologies. 

Anne-sophie Baillet, est de celles qui ont la bonne humeur contagieuse…Alors on repart du show-room en ayant fait le plein de « good vibes, good mood ». 

Fish club
Des chemises et des vêtements de travail
Fish club
Fish club
Veste de travail chinée en France.
Fish club
Collier ras de cou en perles de bois, élastique et scoubidous fluos Perles de 1cm.
Fish club
Des chemises façonnées avec les stocks dormants et les chutes de tissus
Fish club
Exit les petites et grandes tailles. Optez pour la vôtre, elle est parfaite
Fish club
Collier Love me tender
Fish club
bracelets POP

ANNE SOPHIE-BAILLET

Créatrice de mode 
Chaque mois, des pièces uniques ou créés en édition limitée par des artisans passionnés. 
Parcours: Esmod 

Fish club 

Mots: Jessica Bros

Photos: Alizée Bauer 

Partager :

à lire aussi

Retour haut de page

La newsletter décarbonée

Voulez-vous encore plus de rencontres durables, de recettes raisonnées et d’adresses pour se mettre au vert, tout ça en exclusivité deux fois par mois dans votre boite mail ?

Pour seulement 3€ par mois. Pas de quoi fouetter du tofu soyeux !