Inspirations d’humeur responsable

Hum magazine et moderne art fair

Hum invité de Moderne art fair

Hum crée l’événement avec Moderne Art Fair et inaugure sa première galerie-pop-up d’art au nom éponyme, la Galerie du Vivant qui réunit pour la première fois, un écosystème de jeunes talents émergents et engagés.

PLAIDOYERS PHOTOGRAPHIQUES POETIQUES D’ALIZÉE BAUER 

Alizée Bauer utilise son regard de photographe en y mêlant travail d’introspection à travers des autoportraits et des images de détails de la nature, souvent peu visibles à l’œil nu, accompagnés la plupart du temps de textes poétiques renforçant l’idée de fragilité du monde. Son travail tente de réconcilier le monde avec le vivant et faire que la nature et l’homme redeviennent indivisibles.

Et si une oeuvre m’était contée? – Série photos, « Brèches interrompues » 

L’artiste photographe voit maintenant les brèches se désagréger. Impuissante, elle peut les observer de loin, elle peut les enfermer dans un cadre mais elle les sent prêtes à le quitter. Vient la peur qu’un jour on ne puisse plus les voir, on aura alors perdu tout ce qui fait l’Homme. La série enferme à la fois son regard impuissant face à ce qui s’effondre devant nous, et en nous. Que reste-t-il ? Le désir idéal de montrer à qui le veut, une nature qui s’est trop détachée de nous, se remplissant de cicatrices. Qu’il puisse transformer ce qu’il croit être un paysage en sa propre peau. Devant l’histoire d’une vie, il peut découvrir la volonté d’élever celle de l’Homme, lui aussi capable de la même beauté qu’il aime regarder. La nature n’appartient ni à la toile ni au cadre, seul nous incarnons le tableau.

“Old Traces“
Les anciennes traces sur les paysages d’apparence ancienne se sont depuis longtemps désintégrées, maintenant les cicatrices deviennent plus lisibles.

 

LES MYTHES DE l’HUMANITÉ DE SOLÈNE KERLO
 
Solène Kerlo est une jeune artiste et designer pluridisciplinaire. Diplômée d’un master 2 en « Marketing & Entrepreneuriat » à EM Lyon et d’une licence «Stylisme et Modélisme» à Esmod, elle décide en 2019 de bifurquer et se consacrer à plein temps à la création artistique et intègre en 2020 l’incubateur Poush manifesto à Clichy. En 2022 elle part en résidence de deux mois dans le désert d’Atacama au chili et fonde à son retour «la grotte», un projet nomade de recherche artistique trans-disciplinaire autour de l’origine de l’art et des premiers mythes de l’humanité.
 

Et si une oeuvre m’était contée? – Série de peinture « Dawn »

L’art des profondeurs, telles les parois peintes d’une grotte, ses peintures sont un voile tendu entre notre monde et celui des esprits sur lequel viennent se dessiner les énergies de la nature. Chaque symbole est l’incarnation d’une vision, le témoignage d’une image captée lors d’expériences introspectives (méditation, rêve éveillé…). Il est ensuite fixé dans un carnet de croquis qui servira de base pour une matérialisation sur la toile. À partir d’une palette terreuse et texturée, elle crée donc les symboles d’une calligraphie imaginaire et spontanée comme pour déterrer des entrailles de la terre, un langage universel et immémorial qui communiquerait avec l’invisible. En appliquant les pigments naturels directement avec la main, l’artiste initie un dialogue entre la toile et elle : chaque irrégularité, chaque creux, chaque fissure est l’occasion de jouer avec la matière. L’action de peindre ici n’est pas seulement une projection d’images sur un support mais aussi une intention à la paroi. C’est la réciprocité du geste et du relief qui fait naitre la forme. « Painting is return to origin, To an area beyond langage, a mysterious world that can only be express by abstract symboles and images » A. Tapies 

Série en cours (où seront extraites les oeuvres présentées): Cette seconde série explore et réactualise le tout premier mythe jamais imaginé et transmis par l’homme; le mythe d’Emergence. Il relate comment les hommes sont apparus sur terre, en sortant des profondeurs de la terre depuis un centre, un trou, une grotte. Alors que la première série de l’artiste présentait une introduction aux mythes de création du monde et à leur puissance énigmatique, cette deuxième série va puiser aux racines de nos cultures pour en faire jaillir l’histoire primordiale qui a bercé l’enfance de notre civilisation en tant qu’espèce. Ce mythe d’Emergence est porteur d’un message qui résonne tout particulièrement à notre époque alors que nous poursuivons une course à la dématérialisation et à l’hyper-rationalisation : nous sommes tous nés de la terre. Cette série est un manifeste pour la terre. 

MATANG ET SON MOBILIER DURABLE

Lucien Dumas, architecte-ébéniste, diplômé de l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles et inscrit à l’ordre des architectes. Parallèlement, il s’est formé à l’ébénisterie à l’École Boulle à Paris. En 2020, il crée MATANG, un atelier collaboratif autour de l’architecture et du mobilier. En 202, Lou-Poko Savadogo, elle aussi architecte-ébéniste, rejoint l’aventure et s’attache à mettre en valeur le potentiel de création du territoire.

Et si une oeuvre m’était contée? – Table en lave émaillée. Pierre et bois sous les flammes.

Cette table fait partie d’une collection de tables gigognes qui se placent délicatement sous la coupe les unes des autres. Ces trois tables basses sont façonnées par le travail du feu. Le plateau – à mi-chemin entre le travail de la pierre et les arts du feu – est en lave émaillée. La lave, pierre en fusion est issue des éruptions des Volcans d’Auvergne il y a plusieurs millénaires. Extraite d’une carrière près de Volvic et taillée en bloc, la pierre volcanique subit à nouveau l’épreuve du feu pour plusieurs cuissons d’émaillage qui la rendent imperméable à l’eau. L’émail brillant blanc contraste sur la tranche avec le bloc sombre et poreux du plateau.L’aspect craquelé qui apparaît s’explique par le fait que l’émail a un coefficient de dilatation supérieur à celui de la lave. Le plateau se dresse sur 32 pieds en Cèdre, brûlés puis tressés ensemble. Le Cèdre qui sous les flammes a laissé échapper sa résine prend une teinte brune aux reflets cuivrés. Cette technique de brûlage est un processus naturel qui protège le bois et devient résistant dans le temps. Elle fait aussi apparaître en relief les nervures du bois qui témoignent de la croissance de l’arbre. Carbonisés, les pieds de Cèdre immuables sont réunis par une corde de papier teintée rouge feu par la racine de Garance. En utilisant cette plante tinctoriale, nous faisons le choix de procédés de coloration raisonnables en remplaçant les pigments et colorants chimiques par une ressource, non toxique et non polluante. La couleur apparaît non uniforme et permet de révéler et faire vibrer la corde de papier.

HUM X MODERNE ART FAIR 

Le rendez vous de l’art moderne & contemporain et du design

Du 20 au 24 octobre 2022. 

Place de l’Etoile. 7 avenue de la Grande Armée. 75017 PARIS. 

La Galerie du vivant par Hum.

Retrouvez-nous Stand 408. 

Mots : Ingrid Bauer
Photographies : Alizée Bauer

Partager :

Alizee-Bauer
Alizée Bauer
Alizée Bauer
Anciennes traces. Alizée Bauer
Alizée Bauer
Série “Brèches interrompues“. Alizée Bauer
Alizée Bauer
Tangled Branches. Alizée Bauer
solene kerlo
Solène Kerlo
solene kerlo
Série Dawn. Solène Kerlo
solene kerlo
Série Dawn. Le manifeste de la terre. Solène Kerlo
solene kerlo
Exquises exquises de Solène Kerlo
Matang
Lucien Dumas & Lou-Poko Savadogo
Materia Prima. Matang
Enfilade en cèdre brulé

à lire aussi

Retour haut de page

La newsletter décarbonée

Voulez-vous encore plus de rencontres durables, de recettes raisonnées et d’adresses pour se mettre au vert, tout ça en exclusivité deux fois par mois dans votre boite mail ?

Pour seulement 3€ par mois. Pas de quoi fouetter du tofu soyeux !